Le Plantain lancéolé

Hermaphrodite, le plantain est femelle avant de devenir mâle. Dans un premier temps, les pistils, organes femelles, reçoivent le pollen des autres plantes transporté par les insectes et le vent. Les pistils cèdent la place aux étamines, organes mâles, qui libèrent leur pollen pour féconder les plantes aux alentours.

Les fleurs dont la corolle est blanche s’épanouissent dès le mois d’avril jusqu’au mois d’octobre, et parfois encore en hiver.

Les épis, situés à l’extrémité des tiges, sont globuleux, ovoïdes, presque sans poils, sauf sur le dos des bractées.

Les bractées sont ovales, longuement en pointe vers le haut, noirâtres sur le dos et membraneuses sur le côté. Le calice présente ses deux lobes latéraux en carène sur le dos et un peu poilus sur cette carène.

La corole est sans poils, à tube lisse, à lobes ovales.

Les anthères sont blanches.

Images d’inflorescences

La floraison est très longue mais sans pic comme pour d’autres espèces. La quantité de pollen dans l’air est relativement restreinte.

L’importance pour les allergies est encore mal définie.

Surveiller l’émission en temps réel sur Alerte Pollens.org

– – – – – – – – – – – – –

carte d'identité du plantain

– – – – – – – – – – – – –

Caractéristiques botaniques

Plante vivace de 10 à 50 cm de haut.

Feuilles ovales-allongées toutes situées à la base. Aigües au sommet, elles sont rétrécies à la base en un petit pétiole. 5 nervures longitudinales.

Les tiges qui portent les épis sont profondément creusées de 5 sillons longitudinaux, séparés par des cotes anguleuses. Les tiges dépassent des feuilles.

Les fruits mûrs sont ovoïdes, obtus, à deux loges. Ils renfermes deux graines lisses.

La plante en image

– – – – – – – – – – – – –

Ecologie du plantain lancéolé

Originaire d’Europe, le plantain a colonisé le monde avec la découverte des nouvelles contrées.

Espèce de pleine lumière, il s’installe partout, même sur des sols maigres, qu’ils soient secs ou humides. On le rencontre sur de nombreux faciès : prairies méso-xérophiles, méso-hygrophiles, bord des chemins, jardins, terrains piétinés, friches urbaines, etc.

– – – – – – – – – – – – –

Usages et propriétés

Le plantain fournit un bon fourrage pour les chevaux et les ânes. On donne les graines aux petits oiseaux.

C’est une plante médicinale. La plante renferme de l’aucubine, substance reconnue par certains auteurs comme antibactérienne, antiallergique, hépatoprotectrice. Elle contient également du catalpol.

Le plantain permet de traiter les manifestions allergiques, notamment celles dues aux pollens (dont ceux de plantain !). Il soignerait également les allergies oculaires et cutanées.

Le plantain est aussi riche en vitamines A et B (B1, B2 et PP).

Les feuilles de plantain ont un effet apaisant sur les piqures d’ortie.

Le plantain a plusieurs noms vernaculaires : herbe à cinq coutures, bonne femme, oreille de lièvre, herbe au charpentier, lancéole, …

– – – – – – – – – – – – –

Les partenaires du pollinarium
Les financeurs de la signalétique et du site Internet (2020)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :