Les pollens

Le pollen constitue, chez les plantes à graines, l’élément mobile mâle produit par la fleur : ce sont des grains minuscules (20 à 55  μm de diamètre en général), de forme plus ou moins ovoïde, initialement contenus dans l’anthère à l’extrémité des étamines.

Le transport du pollen se fait généralement par le vent (anémophile) ou les insectes (entomophile) : c’est la pollinisation. La plante peut aussi le disséminer elle-même .

Les plantes dont le pollen est disséminé par le vent en produisent de plus grandes quantités. Les plantes pollinisées par des animaux en produisent moins, mais le pollen a plus de chance de se retrouver sur le pistil d’une autre fleur de la même espèce. Pour que la fécondation soit possible, il faut qu’il y ait concordance de maturité entre les étamines et le pistil.

Concernant la taille, on considère que les pollens les plus petits sont ceux du myosotis (7 µm) et les plus gros, ceux de la courge (150 µm). Les pollens de moins de 10 µm sont réputés plus souvent allergènes : bouleau, aulne, charme, noisetier, châtaignier, chêne, cyprès, frêne, olivier, peuplier, platane, etc.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :