La Houlque laineuse

Risque allergique 5

Floraison de mai à août

Fleurs en panicule ovale oblongue de 10 à 20 cm, pubescente.

Les fleurs ont une couleur variable de blanc rosé à rougeâtre.

Les épillets, longs de 4 mm environ sont disposés sur des rameaux réunis par petits groupes, étalés pendant la floraison puis dressés.

L’épillet possède 2 fleurs (fleur inférieure hermaphrodite, fleur supérieure mâle ou stérile).

La fleur supérieure est sans poils ou entourée de quelques petits poils à la base. Sa glumelle inférieure est munie au-dessous du sommet d’une arrête courbée en forme de crochet qui ne dépasse pas les glumes.

Les glumes sont presque égales, obtuses, la supérieure un peu plus grande, échancrée au sommet avec une très petite pointe au milieu de l’échancrure.

Du fait de son abondance dans nos prairies naturelles, la houlque provoque des allergies en mai-juin, juste avant la période des foins. Les émissions sont souvent massives auxquelles s’ajoutent celles des autres graminées qui s’épanouissent au même moment, en particulier la flouve odorante.

Détails de l’inflorescence

Surveiller l’émission en temps réel sur Alerte pollens.org

– – – – – – – – – – – – –

Carte d'identité

– – – – – – – – – – – – –

Caractéristiques botaniques

Plante vivace de 20 à 90 cm de haut.

Plante pubescente sur les feuilles, les gaines et autour des nœuds. Pilosité blanchâtre.

La préfoliaison est gainée.

Plusieurs couleurs selon la maturité et la partie de la plante : feuilles vert glauque (blanchâtre) avec des nervures rose violacée, panicule rougeâtre.

Pouvoir de dispersion élevé des graines en raison de leur faible poids.

La plante en images

– – – – – – – – – – – – –

Ecologie de la houlque laineuse

Commune dans presque toute la France jusqu’à 1 500 m. Plus rare en région méditerranéenne.

Plante de pleine lumière poussant sur les sols frais et humides (prairies mésophiles à hygrophiles). Préfère les sols siliceux.

Pousse en bordure de chemins mais également dans les prairies et pâturages. Deux habitats ont notamment été identifiés : prairies à agrostide et fétuque (habitat 35.12) et prairies humides atlantiques et subatlantiques (habitat 37.21).

– – – – – – – – – – – – –

Utilisations et propriétés

Espèce pâturée volontiers par les animaux.

La houlque fourni un foin abondant mais de valeur nutritive assez médiocre. La teneur en matière sèche est faible et la durée de vie des feuilles est courte.

Du grec helcô : je tire, ou holcos : qui attire. Plante utilisée jadis pour extraire les épines et les échardes … et du latin « lanatus », relatif à la laine en raison de son toucher doux.

– – – – – – – – – – – – –

Les partenaires du pollinarium
Les financeurs de la signalétique et du site Internet (2020)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :