Le Noisetier

dessin du noisetier
charles.benoit@free.fr
Risque allergique 4

L’arbuste commence à fleurir dès sa dixième année, parfois plus tôt.

Les fleurs s’épanouissent avant l’arrivée des feuilles dès le mois de janvier et parfois jusqu’au mois d’avril selon les régions.

Chatons mâles jaunes denses et pendants, longs de 3 à 8 cm. Les chatons sont réunis par groupe de 2 à 5.

Fleurs femelles formant des petits bourgeons aux styles rouges. Les fleurs femelles sont solitaires et ont l’air de bourgeons et ne reconnaissent qu’aux stigmates rouges qui dépassent les écailles.

Les pollens de noisetiers ont un fort potentiel allergisant avec un pic dominant en février-mars. De grandes quantités de pollen sont émises chaque année avec des réactions croisées avec le bouleau, l’aune et le charme.

En raison de la période de pollinisation très avancée (fin d’hiver-début de printemps), les symptômes d’une allergie au pollen de noisetier peuvent être confondus avec ceux d’un refroidissement.

carte d'identité noisetier

– – – – – – – – – – – – –

Caractéristiques botaniques

Arbrisseau de 5 m maximum

Troncs multiples en cépées avec des jeunes tiges très droites.

Feuillage très dense.

Ecorce d’abord mince, lisse, brunâtre devenant grisâtre avec l’âge.

Jeunes rameaux pubescents, hérissés de poils glanduleux rougâtres.

Petits bourgeons globuleux.

Feuilles caduques, alternes. Elles sont grandes de 5 à 12 cm, obovales, cordées, dentées, finement velues sur les deux faces. Le sommet est brusquement terminé en courte pointe.

Les fleurs mâles sont des chatons, les fleurs femelles ont l’apparence d’un bourgeon.

Les fruits sont les noisettes enveloppées dans des bractées foliacées incisées au sommet.

Le noisetier en images

– – – – – – – – – – – – –

Ecologie du noisetier

Le noisetier est présent partout en France jusqu’à 1 700m d’altitude, même s’il est plus rare en région méditerranéenne.

On le rencontre essentiellement dans les haies.

Il est fréquent en mélange avec d’autres espèces dans les friches et les accrus feuillus. Parfois, il est dominant et forme de véritables fourrés (habitat 31.8C).

En forêt, il apparaît parfois en taillis avec des cépées assez denses sous le chêne ou le frêne dans les zones les plus fraiches.

Répartition du noisetier en Europe

Carte de répartition du noisetier
Caudullo, G., Welk, E., San-Miguel-Ayanz, J., 2017. Chorological maps for the main European woody species

– – – – – – – – – – – – –

Les élèves du collège Jules Marouzeau racontent le noisetier

– – – – – – – – – – – – –

Les partenaires du pollinarium
Les financeurs de la signalétique et du site Internet (2020)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :